La Haute-Loire Paysanne|L’Allier Agricole|L’Union du Cantal|L’Auvergne Agricole|Le réveil Lozère|L’union Paysanne

Presse Agricole du Massif Central

L’actualité de votre Hebdo

1 689 euros pour les producteurs de lait

22 février 2017 à 10:41
1689 euros pour soutenir la filière.

Jeudi 16 février, Didier Terrisson, directeur du Carrefour market de Saint-Chély-d’Apcher, a remis un chèque de soutien au comité interprofessionnel laitier (CIL) de Lozère, un « petit » geste salué par les producteurs laitiers.

« Au printemps dernier, nous étions au plus fort de la crise, rappelle Sébastien Durand, président du CIL de Lozère. À 250 euros les mille litres, nous ne vivions plus. Le lait coûtait 30 centimes le litre à produire, nous ne couvrions même plus les coûts de production et vendions à perte. » Producteur de lait à Gabrias, administrateur chez Sodiaal et président du CIL depuis cinq ans, ce dernier estime que « 350 euros les mille litres ne seraient pas un luxe ». Actuellement, le curseur arrive en moyenne à 300 euros les mille litres, « c’est très limite lorsque l’on souhaite moderniser nos infrastructures ou qu’un jeune agriculteur envisage de s’installer ». Didier Terrisson, directeur du Carrefour market de Saint-Chély-d’Apcher a voulu faire un « petit » geste, « je suis Barraban, sensible à la problématique agricole. Sur mon initiative personnelle, j’ai voulu venir en aide aux producteurs laitiers et je suis prêt à renouveler l’opération, en concertation avec ces derniers. » 1 689 euros ont été remis au CIL, un montant ne devant rien au hasard : « Du 1er avril au 31 décembre, 21 000 litres de lait de Lozère ont été vendus et nous reversons huit centimes d’euros par litre aux éleveurs laitiers, poursuit Didier Terrisson. C’est un bon compromis nous permettant de ne pas pénaliser les finances du magasin. »


A retrouver dans les pages de notre édition papier datée : jeudi 23 février 2017

Article publié le 22/02/2017 à 10:41
Auteur : Reveil Lozère

Réagissez à cet article
  • Retour
Sélectionnez votre journal

Météo

Besoin d’un renseignement ?
Contactez-nous : Presse Agricole du Massif Central