La Haute-Loire Paysanne|L’Allier Agricole|L’Union du Cantal|L’Auvergne Agricole|Le réveil Lozère|L’union Paysanne

Presse Agricole du Massif Central

L’actualité de votre Hebdo

Une installation JA à titre principal grâce à la mise en place de deux poulaillers

19 mai 2017 à 08:02
Vincent Prévost conseiller Cerfrance Haute-Loire et Benoît Mondon devant le chantier de construction des deux poulaillers. ©HLP

À Araules, l’exploitation de Benoît Mondon fonctionne avec trois productions complémentaires : vaches allaitantes, ovins viande et volailles de chair. 

Benoît Mondon, 31 ans, s’est installé en avril 2016, au Nouvet sur la commune d’Araules sur 25 ha, en vaches allaitantes (avec 4 vaches Salers) et en ovins viande (avec 50 brebis) ; un troisième atelier avec des poulets Label Rouge viendra bientôt compléter son activité.
La structure de son exploitation ne lui permettant pas de se spécialiser en ovins (parcs et hébergement insuffisants) ni en vaches allaitantes (manque de surfaces, pas de bâtiments), Benoît Mondon a prévu la mise en place de deux poulaillers de poulets de chair en intégration avec Ardévol dans son projet d’installation.  «J’ai toujours eu de la volaille chez moi ; comme ramasser les oeufs, ce n’est pas mon truc, j’ai choisi les poulets label. C’est une production qui permet de dégager pas mal de marge sans gros volume de travail au quotidien (1h30 en moyenne en phase de roulement) et sans contrainte horaire particulière. En plus, l’activité volailles se complète bien avec celles des vaches allaitantes et des brebis» explique Benoît Mondon.
«Avec cet atelier avicole, Benoît Mondon a réussi à s’installer à titre principal avec les aides JA» explique Vincent Prévost, conseiller de gestion Cerfrance Haute-Loire de l’éleveur.
Les volailles pour compléter le revenu de l’exploitation
Les poulaillers, des bâtiments traditionnels de 400 m2 chacun, qui abriteront 4 400 poulets de chair par bâtiment élevés pendant 82 jours (à raison de 3,4 bandes par an), sont encore en phase de construction ; les premiers poulets devraient arriver la dernière semaine de juillet.

Véronique gruber

La suite dans notre édition du 18 mai...


A retrouver dans les pages de notre édition papier datée : vendredi 19 mai 2017

Article publié le 19/05/2017 à 08:02
Auteur : Haute-Loire Paysanne

Réagissez à cet article
  • Retour
Sélectionnez votre journal

Météo

Besoin d’un renseignement ?
Contactez-nous : Presse Agricole du Massif Central