La Haute-Loire Paysanne|L’Allier Agricole|L’Union du Cantal|L’Auvergne Agricole|Le réveil Lozère|L’union Paysanne

Presse Agricole du Massif Central

L’actualité de votre Hebdo

De la laine d’alpagas triée et lavée au pays du mouton, à Saugues

05 septembre 2018 à 06:16
Les adhérents de l’association en pleine opération de tri de la laine d’alpagas. ©HLP

Le 31 août, des éleveurs d’alpagas issus de la France entière se sont rassemblés à Saugues en vue de trier la laine de leurs animaux ; une laine qui a été lavée à Saugues.

Réputée pour sa douceur incomparable, sa résistance et son fort coefficient de chaleur, la laine d’alpagas s’est invitée à Saugues, le temps d’une séance de tri et de lavage.  
Le 31 août dernier, une quinzaine de producteurs adhérents à l’association ARSEN (Alpagas Régions Sud-Est et Nord) se sont rassemblés dans le hameau des Salles-Jeunes pour procéder au tri de la laine issue de leurs élevages d’alpagas. Un tri indispensable avant la phase de lavage qui a été réalisée quelques jours plus tard par la société “Lavage de laine du Gévaudan”.
Une laine d’exception
Chaque ballot de laine soigneusement étalé sur de vastes grilles (par lesquelles s’échappent impuretés et résidus) était examiné avec attention par les éleveurs qui retiraient manuellement les quelques brins de paille et les fausses coupes (poils courts ainsi que les fibres de mauvaise qualité - poil de garde ou fibre trop épaisse). Le tri permet de ne conserver que les longs poils, dans l’idéal à partir de 7 cm.
Catherine Bochaton,  éleveuse en Haute-Savoie et présidente de la toute récente association ARSEN, nous décrit cette laine d’exception, qui est d’ailleurs l’une des finalités des élevages d’alpagas. La fibre d’alpagas possède une grande renommée. Elle se caractérise par une grande finesse comprise entre 14 et 32 microns et une grande douceur. Il s’agit également d’une fibre très chaude, trois foisplus chaude que la laine du mouton. C’est aussi une laine respirante et isolante grâce à des poches d’air microscopiques”.
16 couleurs naturelles
La laine, qui fait partie des critères  essentiels de jugement lors des concours d’alpagas, fait l’objet d’un long travail de sélection par les éleveurs qui cherchent sans cesse à améliorer la qualité de la fibre.

Lire la suite de l'article dans notre journal du 6 septembre 2018


A retrouver dans les pages de notre édition papier datée : mercredi 5 septembre 2018

Article publié le 05/09/2018 à 06:16
Auteur : Haute-Loire Paysanne

Réagissez à cet article
  • Retour
Sélectionnez votre journal

Météo

Besoin d’un renseignement ?
Contactez-nous : Presse Agricole du Massif Central