La Haute-Loire Paysanne|L’Allier Agricole|L’Union du Cantal|L’Auvergne Agricole|Le réveil Lozère|L’union Paysanne

Presse Agricole du Massif Central

L’actualité de votre Hebdo

J – 16 pour le Limousine Park

22 juin 2015 à 14:41
les partenaires du Limousine Park réunis pour l’inauguration

Le 11 juillet prochain, le parc agro-touristique consacré à la race limousine accueillera ses premiers visiteurs à Lanaud. Alors que les travaux sont encore en cours, les responsables ont inauguré Limousine Park en présence des élus et partenaires le 18 juin après la dernière vente aux enchères de la saison.

 

Entre pelleteuses et bétonnières, difficile d’imaginer ce que devrait être le Limousine Park à son ouverture. Et pourtant, c’est bien dans une quinzaine de jours que le parc agro-touristique dédié à la race limousine ouvrira ses portes au public. Pour l’heure, c’est un nombre restreint de visiteurs qui était présent le 18 juin pour l’inauguration du parc. Les principaux financeurs étaient notamment aux côtés du président de Lanaud Développement, pour apposer leurs signatures sur une vache grandeur nature qui trônera bientôt dans le parc. Prenant ensuite la parole, Bernard Roux n’a pas manqué de revenir sur la genèse du projet. Un projet ardu et long à mettre en place puisque les premières démarches ont été effectuées en 1998. il a rappelé les principaux objectifs du projet, expliquer comment est produite la viande aujourd’hui en France et susciter des vocations. Regrettant l’absence de Louis de Neuville, président fondateur du Pôle de Lanaud, Bernard Roux a résumé en quelques mots ce que sera Limousine Park, un lieu : « pédagogique, ludique, montrant un noble métier, la passion des éleveurs et donnant une information impartiale. Un lieu dont les éleveurs seront fiers. » Pour sa part, Jean-Paul Denanot a rappelé le soutien qu’il a apporté au projet lorsqu’il était président de la Région. « Ce projet a une double fonction, touristique et de promotion de la race limousine, race connue dans le monde entier pour ses qualités, » a-t-il ajouté. Aujourd’hui député européen, Jean-Paul Denanot en a profité pour évoquer le Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP) en cours de négociation entre l’Union Européenne et les Etats Unis. « L’élevage limousin et l’élevage américain pourraient être en concurrence, a précisé le député. Il faut être vigilant. J’ai d’ailleurs demandé par amendement que l’élevage bovin soit exclu du TTIP. » Soulignant lui aussi la longueur du chemin parcouru par les porteurs du projet, le président de la Région  a souligné à propos de la race limousine, « ce n’est ni la plus lourde, ni la plus grande, mais, comme notre région peut être, la plus équilibrée ». Le Préfet de région a conclu les interventions en confiant ne jamais avoir vu ailleurs un projet équivalent. « Derrière le savoir-faire, il y a le faire savoir, a ajouté Laurent Cayrel. Limousine Park donne une excellente image de la capacité de notre région à produire de la haute qualité ». Le Préfet s’est également réjoui que l’inauguration tombe au lendemain de l’accord trouvé entre les membres de la filière autour des cours de la viande bovine.

 

P. Dumont - 4760

 

Encadré : Ce que les visiteurs découvriront à partir du 11 juillet

 

Dans trois semaines, les premiers visiteurs fouleront les allées du Limousine Park. Sur les 7 ha du parc, ils découvriront bien sûr des limousines mais à distance (protocole sanitaire oblige) via plusieurs points d’observation. Disséminées dans le paysage, des terrasses pédagogiques leur permettront d’en savoir plus sur les bovins, la viande, le métier d’éleveur, l’élevage et l’environnement ou encore la région Limousin. Les plus jeunes découvriront l’élevage grâce à la famille Jolipré et à l’univers La Planète, les Hommes, Les Bêtes élaboré par Interbev. Plus bas, cinq îles accueillant des labyrinthes et reconstituant les milieux humides du Limousin mettront les visiteurs à contribution. Pour passer d’une île à l’autre, il faudra en effet résoudre des énigmes avant d’aboutir à la fin du parcours au trésor du taureau. Près de la ferme historique de Lanaud, datant du 19e, les plus jeunes pourront visiter une mini-ferme ainsi qu’un verger. Le Pavillon pensé par Jean Nouvel et classé « patrimoine du XXe siècle », cœur de Lanaud, accueillera pour sa part des expositions et des films autour de différentes thématiques. Une boutique  et un restaurant (qui ouvrira en 2016) complètent le tableau.

 

Encadré 2 : Quelques chiffres

 

-          Budget total : 3 711 000€ parmi lesquels 1 416 000 € financés par le Conseil régional dans le cadre du Schéma régional de développement économique et 1 052 000 € financés par l’Etat dans le cadre du Fonds national d’Aménagement et de développement du territoire.

-          18 000 visiteurs attendus la première année et un objectif de 35 000 à moyen terme

-          une surface de 7ha

-          5 emplois créés

-          21 entreprises ou maîtres d’œuvre régionaux impliqués dans le projet

-          un tarif Découverte en 2015 : 6,50e par adulte, 4€ pour les enfants de 3 à 12 ans.

 

Dans la même rubrique

A retrouver dans les pages de notre édition papier datée : lundi 22 juin 2015

Article publié le 22/06/2015 à 14:41
Auteur : Administrator User

Réagissez à cet article
  • Retour
Sélectionnez votre journal

Météo

Besoin d’un renseignement ?
Contactez-nous : Presse Agricole du Massif Central