La Haute-Loire Paysanne|L’Allier Agricole|L’Union du Cantal|L’Auvergne Agricole|Le réveil Lozère|L’union Paysanne

Presse Agricole du Massif Central

L’actualité de votre Hebdo

Alain Rousset a fait sa rentrée à Limoges

22 septembre 2016 à 10:05

Le 9 septembre dernier, c’est à Limoges qu’Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine a fait sa rentrée. Il y a été question d’éducation, de transport, de développement économique mais aussi d’agriculture.

Venu inaugurer les nouveaux locaux du collège Léonard Limosin à Limoges, le président de la région Nouvelle-Aquitaine a profité de l’occasion pour faire officiellement sa rentrée. Cette présence sur le terrain, il la revendique, indiquant s’être rendu cet été a Vassivière ou encore au comice agricole de Bugeat. Mois de septembre oblige, Alain Rousset a d’abord fait le point sur la rentrée scolaire en Nouvelle-Aquitaine. Il a annoncé notamment le développement d’Espace Numérique de Travail (ENT).  Seuls à ne pas avoir encore pu le déployer, les lycées de l’ex-Limousin proposent désormais eux aussi à leurs élèves des outils de formation, de travail collaboratif ou d’aide à l’orientation grâce à un investissement d’1M€ de la Région. Sur la question des infrastructures, Alain Rousset a annoncé une enveloppe de 27M€ de crédits supplémentaires octroyée par l’Etat  sur le Contrat de Plan Etat Région.  Celle-ci devrait être prioritairement fléchée sur la mise à 2X2 voies de la RN141 entre Excideuil  et Chasseneuil. La modernisation de l’axe ferroviaire Nantes-Bordeaux est aussi concernée. Toujours en matière d’investissement, le Très Haut Débit se voit pour sa part octroyer une enveloppe totale de 180M€ dont 50M€ de la Région. « Les entreprises régionales ont besoin de liaisons internationales » a souligné Alain Rousset, qui a qualifié par ailleurs l’annulation de la Déclaration d'Utilité Publique(DUP) de laLGV de « mauvaise nouvelle ». Sur ce projet, le président de Région doit rencontrer prochainement le président du Conseil départemental de la Haute-Vienne, ajoutant « il faut tout reprendre. » Lors de cette conférence de rentrée, il a aussi été question de développement économique, avec deux maîtres mots pour Alain Rousset : innovation et décloisonnement. Pour étayer ses propos, le président de Région est revenu sur le plan Usine du futur initié en 2005 en Aquitaine, soulignant que celui-ci a permis de multiplier par deux la productivité dans les entreprises participantes. « Si les entreprises ne se robotisent pas, ne se numérisent pas, ne se forment pas, elles ne peuvent avancer. Et une entreprise qui n’avance pas, c’est une entreprise qui meure, » a-t-il résumé. Pour Alain Rousset, cette méthode doit aussi s’appliquer à l’agriculture. « Il faut expérimenter de nouveaux modèles économiques dans l’agriculture, détaille-t-il. Il est indispensable de maîtriser le plus de maillons possibles de la chaîne. La Région peut apporter son aide, notamment grâce à la commande publique. Il faut aussi arriver à structurer les circuits courts. »  Dans une région d’élevage par excellence, le président de la Nouvelle-Aquitaine prône la recherche de l’autonomie alimentaire. Pas facile pour une profession soumise aux caprices de la météo. « Il faut pouvoir mieux gérer l’eau, répond Alain Rousset. Nous allons mettre en place une conférence de l’eau à laquelle participera le monde agricole. Oui, il faut des réserves pour l’abreuvement et l’irrigation, mais il ne fait pas faire n’importe quoi. Il faut développer de nouvelles méthodes. » Alain Rousset note également une vraie progression de la qualité de la ressource, un autre point essentiel pour lui.

Dans la même rubrique

A retrouver dans les pages de notre édition papier datée : jeudi 22 septembre 2016

Article publié le 22/09/2016 à 10:05
Auteur : Administrator User

Réagissez à cet article
  • Retour
Sélectionnez votre journal

Météo

Besoin d’un renseignement ?
Contactez-nous : Presse Agricole du Massif Central