La Haute-Loire Paysanne|L’Allier Agricole|L’Union du Cantal|L’Auvergne Agricole|Le réveil Lozère|L’union Paysanne

Presse Agricole du Massif Central

L’actualité de votre Hebdo

« Qu’on ne nous parle plus de problèmes budgétaires sur les ICHN »

28 juillet 2017 à 13:59

853 millions d’euros. C’est la somme qui manque pour honorer les engagements pris solennellement et clairement par le Chef de l’Etat en 2013, au Sommet de l’élevage, sur le second pilier de la PAC notamment sur l’indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN).

Inadmissible pour le président de la FRSEA Massif central qui dénonce l’insincérité de la maquette budgétaire du précédent Gouvernement. Pour sortir de l’impasse budgétaire, plutôt que d’honorer la continuité de l’engagement de l’Etat en trouvant les ressources nécessaires sur le budget national, l’actuel ministre de l’agriculture a annoncé, jeudi 27 juillet, un prélèvement de 4,2 % sur les soutiens directs perçus par les agriculteurs.

Respecter les engagements

« Avec un tel niveau de prélèvements, nous ne voulons plus entendre parler de problèmes budgétaires sur les ICHN. Ce serait non seulement inconcevable mais indécent au regard de l’effort demandé à tous pour rectifier les approximations d’un seul : l’Etat ». A l’heure de faire les comptes, « nous exigeons que les engagements pris vis-à-vis des agriculteurs des zones de montagnes et des zones défavorisées soient tenus. Ce prélèvement inacceptable engage d’autant plus le Gouvernement à respecter les montants prévus sur les ICHN, et d’autre part, à mettre en œuvre les mesures nécessaires à l’augmentation des prix, thème largement abordé à l’occasion des Etats généraux de l’alimentation ».

SC


A retrouver dans les pages de notre édition papier datée : vendredi 28 juillet 2017

Article publié le 28/07/2017 à 13:59
Auteur : Administrator User

Réagissez à cet article
  • Retour
Sélectionnez votre journal

Météo

Besoin d’un renseignement ?
Contactez-nous : Presse Agricole du Massif Central